Only Lyon - Tourisme et Congrès

Jean-François Mesplède

« Lyon est une ville qui donne faim »

Jean-François Mesplède, journaliste gastronomique

Jean-François Mesplède, auteur gastronomique, directeur du guide Michelin de 2006 à 2009.

A Lyon, on a toujours considéré la table comme un élément primordial de la vie, depuis l'époque romaine !

D'où vient cette tradition gastronomique lyonnaise ?

A Lyon on a toujours considéré la table comme un élément primordial de la vie, depuis l'époque romaine ! Au début du 20ème siècle, les Mères lyonnaises ont apporté un vrai savoir-faire : une cuisine ménagère de belle qualité. Parmi ces cuisinières, on peut citer la Mère Brasier, entrée dans la légende en devenant la première femme à recevoir deux fois trois étoiles au guide Michelin en 1933. La tradition gastronomique s'est maintenue, notamment grâce à Paul Bocuse et aux disciples qu'il a formés. Paul Bocuse représente aussi un tournant dans la gastronomie française car il a apporté un vrai statut aux cuisiniers, et même une grande fierté.

Comment cette tradition gastronomique évolue-t-elle ?

Il y a un vrai dynamisme à Lyon, notamment grâce à des écoles reconnues dans le monde entier comme les instituts Paul Bocuse et Vatel. Aujourd'hui, des chefs comme Philippe Gauvreau, Guy Lassausaie ou Christian Têtedoie apportent un sang nouveau à Lyon, et la nouveauté c'est qu'ils ne sont pas natifs de la région. Une nouvelle preuve que Lyon est une vraie capitale gastronomique !

Quel parcours gastronomique recommanderiez-vous à Lyon et aux alentours ?

Il y a de quoi faire car Rhône-Alpes est la région la plus étoilée de France ! D'abord, il faut aller chez Paul Bocuse, l'incontournable de la gastronomie lyonnaise. Je conseille aussi la Mère Brasier rue Royale (Lyon 1)  et un peu plus loin la Pyramide à Vienne et le restaurant d'Anne-Sophie Pic à Valence. A Lyon, il faut aussi faire un tour sur les hauteurs de Fourvière dans l'empire Têtedoie. Pour les budgets plus modestes, je conseille deux bouchons : le Café des Fédérations et le Bouchon des Filles. Enfin, il ne faut pas manquer la cuisine de bistrot des quatre points cardinaux de Bocuse : le Nord, le Sud, l'Est et l'Ouest. Ici, vous ne pourrez pas vous restreindre car, comme le dit si bien Paul Bocuse, Lyon est une ville qui donne faim !

laisser votre commentaire

laisser votre commentaire

Tous les champs sont obligatoires

Réservation

Plus de critères