Only Lyon - Tourisme et Congrès

Tony Parker © Jean-Charles Menguy
Panthère du Parc de la Tête d'Or © Nicolas Villon
Dans les Monts d'Or © Nicolas Villon
Restaurant Le Neuvième Art
L'Auberge de Collonges © Nicolas Villon
Les Nuits de Fourvière © Loll Willems
Frise de Papillons au Musée des Confluences © Olivier Garcin
Match à l'Astroballe © Hervé Bellenger
Tony Parker © Jean-Charles Menguy
Panthère du Parc de la Tête d'Or © Nicolas Villon
Dans les Monts d'Or © Nicolas Villon
Restaurant Le Neuvième Art © Restaurant Le Neuvième Art
L'Auberge de Collonges © Nicolas Villon
Les Nuits de Fourvière © © Loll Willems
Frise de Papillons au Musée des Confluences © Olivier Garcin
Match à l'Astroballe © Hervé Bellenger

Tony Parker emménage

My Only Lyon

Tony Parker, le célèbre meneur des Spurs de San Antonio, a posé ses baskets à Lyon depuis maintenant un an...

Il est également devenu Président de l’Asvel, club de basket de Lyon-Villeurbanne, une fonction qui lui permet d’afficher de belles ambitions pour le rayonnement de la Métropole par le sport.

Au programme : la création prochaine de la Tony Parker Academy, un projet éducatif à dimension internationale, véritable campus de formation et de professionnalisation de tous les acteurs du basketball.

Mais « TP » ne s’arrête pas là et projette, avec le soutien des acteurs locaux, de créer une nouvelle « Arena », enceinte multifonction de plus de 10 000 places qui devrait ouvrir ses portes à l’horizon 2019.

Mais quel lyonnais se cache derrière ce sportif et businessman ? Rencontre.

Pourquoi avoir choisi la métropole lyonnaise pour ces projets ?

En 2007, je suis venu avec les Spurs. Je connaissais un peu cette ville mais cette visite m’a séduit. C’est à ce moment-là que j’ai commencé à imaginer que je pourrais investir dans le club de l’ASVEL. Évidemment j’avais déjà pensé à des clubs en France. Comme je suis de Rouen, ça aurait pu être naturel. Mais quand même, Lyon, ce mix entre ancrage territorial et vision internationale, ça me plaît !

Quel est votre premier souvenir de Lyon ?

Quand j’étais petit, je devais avoir 10 ou 11 ans, nous sommes venus avec ma mère qui venait voir des amis ici. Je pense qu’on a fait tout le tour de la ville, on ne la connaissait pas et nous sommes partis à l’aventure. Aujourd’hui, je revis cette aventure en retournant régulièrement au Parc de la Tête d’Or avec mon fils. Par la suite, quand je jouais au PSG en pro, j’ai fait un déplacement à l’ASVEL (17-18 ans).
Mais cette fois-ci, c’était vraiment un voyage sportif.

Aujourd’hui vous êtes installé à proximité de Lyon. Qu’est-ce qui vous séduit dans la vie lyonnaise ?

Je crois que ce sont d’abord les gens. Tout le monde est extrêmement gentil ici. J’ai l’habitude des grandes villes.

Lyon en est une, mais pour moi, ça reste quand même un village où tout le monde se connaît. C’est un cercle à la fois très fermé, et en même temps où l’on vous accueille à bras ouverts, en tout cas nous, on s’est senti comme en famille. 

Et puis je suis un bon vivant et j’aime bien manger. Pour ça il n’y a pas mieux que Lyon. Des grandes tables au petit bouchon, j’aime tout ici !

Eh oui, Lyon, capitale de la gastronomie... Mais a-t-on le droit d’être gourmand quand on est sportif de haut niveau ?

Oui, il faut simplement trouver le juste milieu et ne pas abuser des bonnes choses. Mais j’avoue avoir un bon coup de fourchette et j’en profite bien l’été.

Pour terminer, quel est votre meilleur souvenir dans cette ville ?

J’ai déjà vécu plein de belles choses ici et je sais qu’il va encore se passer plein de grands événements pour moi… Donc je dirai tous ceux que je suis en train de créer aujourd’hui.

 

Ses coups de coeur lyonnais  

Parc de la Tête d’Or
Mon fils adore les promenades au Parc de la Tête d’Or. 

Les Monts d’Or
Coup de coeur pour les Monts d’Or, mon havre de paix pour de belles balades en forêt.

Bonnes tables 
Paul Bocuse , l’incontournable, et le surprenant Restaurant  Le Neuvième Art me régalent.

Les Nuits de Fourvière 
Je suis allé voir un concert magnifique de Ludovico Einaudi l’été dernier. Le théâtre Gallo-romain est une scène à découvrir. 

Le Musée des Confluences
Le Musée des Confluences est un lieu incroyable. L’architecture est dingue et les collections à voir absolument. 

L’Astroballe
C’est devenu un de mes lieux de travail. Il faut assister à un match pour ressentir l’ambiance qui y règne. 

voir tous les commentaires

voir tous les commentaires

Tous les champs sont obligatoires

Réservation

Powered by Logo pilgo

Dans cet article